Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

École
d'architecture

Patrimoine bâti et paysages culturels in situ

 

Le cours ne se donnera pas en 2017, nous vous invitons à suivre notre page Facebook pour suivre nos nouvelles.

 

Présentation du cours

Relevé, interprétation et intervention en Gaspésie, Québec, Canada – Formation intensive sur trois semaines de niveau baccalauréat, maîtrise et en formation continue.

Du 9 au 27 mai 2016
À Cap-des-Rosiers, Gaspé, Québec

Le cours s’adresse aux étudiants avancés et aux professionnels de toutes disciplines intéressés au patrimoine et au développement durable.

Ce cours bilingue (français et anglais) s’adresse notamment à ceux et celles qui souhaitent développer leurs compétences en matière de documentation, d’interprétation, de mise en valeur et d’animation du patrimoine bâti et des paysages culturels en travaillant étroitement avec les collectivités.

Dans le passé, les participants provenaient du Québec, du Canada, des États-Unis et d’ailleurs dans le monde. Ces personnes étaient inscrites dans un programme d’étude ou avaient des connaissances en architecture, design urbain, aménagement et développement du territoire, histoire, histoire de l’art, histoire de l’architecture, géographie culturelle et historique, archéologie historique, ethnologie, études des paysages culturels ou de la culture matérielle et développement communautaire.

Cap-des-Rosiers

L’entrée sud du village de Cap-des-Rosiers. Parc national du Canada Forillon se situe derrière la photographe. Tania Martin, 2012.

Cette année, l’École d’été s’intéressera aux bâtiments et paysages caractéristiques de Cap-des-Rosiers, un village côtier amputé de la moitié de son territoire et de son havre de pêche lors de la création du parc national Forillon du Canada en 1970. Ce « grand dérangement » a touché la moitié de ses habitants. Aujourd’hui, l’école est complètement à l’abandon et les jours de l’église sont possiblement comptés considérant la baisse de la pratique religieuse. Le phare et le centre de loisirs, lieux d’activités socioculturels, ponctuent les extrémités du centre du village.

Comment imaginer son devenir pour assurer un minimum de vitalité au centre du village ? Comment réinventer une ruralité dynamique et durable?

Alors que le tourisme est une modalité importante de développement pour cette localité, comme d’autres sur la péninsule de Forillon, bon nombre de services de proximité ont disparu. Étant donné que l’achalandage des visiteurs fluctue au gré de la valeur du dollar canadien et d’une météo de plus en plus imprévisible, l’industrie récréotouristique offre peu de stabilité économique à long terme. Devant ce constat, quels sont les projets locaux qui peuvent s’enraciner sur le territoire et dans la collectivité ?

Nous nous donnons comme mission :

  • d’explorer comment générer une synergie et une complémentarité entre les diverses initiatives actuelles et futures issues de la communauté*
  • d’essayer, de concert avec la communauté, de susciter de nouvelles avenues ou initiatives, tant en terme de projets que d’implication communautaire

afin de voir à maintenir et à développer le dynamisme et la vitalité du village  tout en misant sur l’interprétation et la mise en valeur du patrimoine bâti et paysagé.

Des projets reterritorialisation soutenable, aussi modestes soient-ils, s’ancrent dans une connaissance profonde du passé et de l’état actuel du territoire et des habitants, des paysages culturels et la société locale. Bref, l’étude minutieuse des lieux. C’est ce travail, aussi, que les participants du cours et leurs collaborateurs amorcent dans le cadre de l’École d’été à Cap-des-Rosiers.

*Entreprises privées, offre publique et initiatives communautaires.

Le cours est sous la coordination de Tania Martin, professeure titulaire et anciennement titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le patrimoine religieux bâti à l’École d’architecture de l’Université

Besoin d’aide financière pour assister au cours? Postulez pour une bourse : Orlando Ridout V Fieldwork Fellowship du Vernacular Architecture Forum.

*Entreprises privées, offre publique et initiatives communautaires

Partenaires