Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

École
d'architecture

À propos de la Chaire

Objet de la recherche

Développer des connaissances pertinentes liées au patrimoine bâti et aux paysages culturels et explorer de nouvelles stratégies de conservation et de gestion du patrimoine.

Importance de la recherche

Contribuer de manière significative à l’étude des paysages culturels.

Construire la croyance : les lieux de la religion en Amérique du Nord

En analysant les environnements bâtis et leur design, la Chaire de recherche du Canada en  patrimoine religieux bâti cherche à comprendre les lieux (sites et édifices) dans les sociétés d’hier et d’aujourd’hui.

Les citoyens, les défenseurs du patrimoine, les architectes, les agences et les gouvernements influent tous à leur manière les cadres réglementaires.  Ils font tour à tour des choix esthétiques, politiques, économiques, qui sont liés à des définitions parfois divergentes du patrimoine religieux bâti.  L’évaluation et l’interprétation qui est faite du patrimoine, ou plus globalement du cadre bâti, et les valeurs qui y sont attribuées entraînent bien souvent le type d’intervention qui sera proposé, de la destruction à la conservation et à la restauration.  La création, la modification, la démolition des environnements naturels et bâtis ont des conséquences politiques et économiques importantes qui ne doivent pas être négligées.

Les objectifs de la Chaire sont de comprendre les expériences individuelles et collectives liées aux environnements religieux et d’identifier l’information qui peut favoriser la prise de décisions éclairées en matière d’interprétation et de conservation.

L’examen des relations entre la religion et le cadre bâti, tel que construit à l’origine et tel que modifié par la suite, met en relief la stratification et la fragmentation de réalités.  Les privilèges basés sur la classe socio-économique, la discrimination raciale ou ethnique, le rôle et les privilèges des genres, auxquels peuvent s’ajouter d’autres formes d’exercice du pouvoir. Les différentes interprétations apportées par les individus au sujet de ces lieux sont sans cesse renouvelées. La thématique de la religion et du cadre bâti suggère donc de la recherche fondamentale, recherche-action et recherche-création en différentes combinaisons.

Le patrimoine bâti implique des enjeux à la fois physiques et sociaux.  Ainsi, une démonstration virtuelle et la production de maquettes tridimensionnelles de l’environnement peuvent aider les décideurs à comprendre l’effet cumulatif des décisions individuelles et collectives sur les paysages culturels du passé et du présent et à évaluer les changements projetés.

Le cadre de cette recherche vise principalement à développer de nouvelles stratégies pour revitaliser des immeubles et sites dits patrimoniaux et proposer des améliorations aux politiques de conservation et restauration du patrimoine bâti. Par conséquent, la gestion du patrimoine québécois et canadien pourra bénéficier des résultats de ce programme de recherche afin d’améliorer la compréhension et la gestion de son patrimoine bâti.

Tania Martin, anciennement titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le patrimoine religieux bâti, est professeure titulaire à l’École d’architecture de l’Université Laval à Québec, Canada.